Placez votre livre en librairie

Il ne faut pas s’y tromper. Placer votre ouvrage auto-édité en librairie est un excellent moyen de se faire connaitre, mais aussi d’écouler quelques exemplaires supplémentaires. Mais cela n’est pas forcément évident à faire.

Tout d’abord, pour être pris en librairie, vous devrez mouiller le maillot. Ce sera à vous et à vous seul de démarcher les libraires installés près de chez vous afin qu’ils « exposent » votre ouvrages. Vous êtes auto-édité et il ne faut pas s’attendre à ce que ce soient eux qui fassent le premier pas et qui viennent vers vous.
De plus, il faudra que votre ouvrage respecte parfaitement les règles de publication. Il devra posséder un numéro ISBN, répondre aux exigences du dépôt légal, posséder son code barres… Bref… Votre ouvrage devra être semblable à n’importe quel ouvrage publié par une maison d’édition classique.

Néanmoins, cela ne suffira pas encore. Car une fois le libraire acceptant de vous prendre un ou plusieurs exemplaires, viendra venu le moment de discuter finance.
Vous n’êtes pas sans savoir que vous êtes dans l’obligation d’afficher le prix de votre ouvrage sur la quatrième de couverture. Ce prix, c’est le prix de vente au public. Et ce n’est absolument pas celui auquel les libraires vous le prendront. Sachant que ces derniers prennent une commission de 30 à 40% sur chaque ouvrage vendu, vous serez dans l’obligation, à moins que votre libraire soit compréhensif et accepte de réduire sa marge, de lui céder vos exemplaire avec une telle réduction.
Ainsi, si vous fixez votre prix de vente HT public à 10€, vous ne pourrez les placer en librairie qu’en les cédant à 6 ou 7€ maximum. Aussi, avant de prendre cette décision, prenez bien garde de vous assurer que ces 6 ou 7€ (pour notre exemple), vous permettent de rentrer dans vos frais (coût d’un exemplaire + frais de port…)

A titre d’exemple, personnellement, les prix que je fixe pour mes ouvrages sont calculés assez bas, pour justement qu’ils puissent être accessibles à un plus grand nombre, tout en prenant le risque de ne pas pouvoir les placer en librairie, puisque je ne suis pas en mesure, où alors très difficilement (par exemple en faisant un gros tirage afin de réduire au maximum les frais unitaires), d’effectuer une remise de 30 à 40%.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Avec mots-clefs , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *