La vitrine de l’auto-édition : Découvrez de nouveaux auteurs

Pour un auteur auto-édité, le plus difficile est souvent d’assurer la promotion de ses ouvrages. Pour cela il doit réussir à faire parler de lui et de ses textes, tout en touchant le plus large public possible. Avec l’avènement d’internet, les choses deviennent un peu plus aisées. Mais juste un peu plus…

La vitrine de l’auto-édition, par exemple. Un blog créé dans le but est « d’offrir une vitrine aux auteurs auto-édités« . Aussi, seuls des auteurs publiés en auto-édition peuvent prétendre voir leurs ouvrages présentés sur ce blog, à condition que ceux-ci répondent, notamment, à un certain niveau de qualité. Ainsi, comme indiqué clairement, un ouvrage « bourré de fautes » ou « ayant une mise en page approximative » irait à l’encontre des objectifs recherchés, à savoir promouvoir une auto-édition de qualité, démontrant que le monopole de la qualité n’appartient pas aux maisons d’édition classiques.

A l’heure de l’écriture de cet article, le blog recense près de 140 auteurs auto-édités et encore plus d’ouvrages, certains auteurs en ayant plusieurs de référencés. Des ouvrages répartis dans une vingtaine de catégories diverses et variées, qui permettent à chacun de s’y retrouver selon ses propres goûts.
Alors… je ne saurais évoquer la qualité réelle des texte présentés. Tout d’abord parce que je n’ai pas encore eu l’occasion d’en lire, et surtout parce que je ne suis pas critique littéraire. Néanmoins, les exigences de qualité du blog font que, sans aller jusqu’à parler « perles littéraires », de nombreux titres et auteurs méritent sans aucun doute le détour.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Une pluie de nouveautés en tous genres…

Nous sommes le 7 août et demain nous serons le 8. Je suis à peu près certain que ces dates ne vous évoquent probablement pas grand chose. Rassurez-vous, il est de même pour moi. Néanmoins, plusieurs nouveautés sont à venir dès… demain…

A commencer par la parution officielle du guide de l’auto-éditeur, qui sera dès lors disponible en version papier à 7,40€, ainsi qu’en version eBook à 1,95€. Ce qui tombe finalement parfaitement bien, car c’est demain que je serais en mesure d’offrir le premier exemplaire à mes parents. Mais passons…
Vous serez en mesure d’en savoir plus sur ce guide, et même vous le procurer, via cette page (qui n’est pas encore accessible au moment de la publication de cet article).

Si vous avez bien fait attention à l’adresse de lien ci-dessous, vous avez sans doute noté qu’il s’agissait d’un domaine bibliotheque.universparallele.fr.
C’est là la seconde nouveauté. Je l’avais d’ailleurs évoquée il y a quelques semaines. Je mets en place ma propre bibliothèque en ligne, qui regroupera l’ensemble de mes textes et ouvrages. Celle-ci me permettra de tout centraliser, à l’heure où tout l’internet mondial est en mode décentralisation, facilitant ainsi la diffusion de toutes mes créations sur l’ensemble de mes sites. Désormais la règle, concernant mes textes, sera « un texte, une page web ». Peu importe le site depuis lequel vous serez amené à lire un de mes textes en particulier, votre destination sera toujours la même.
Une rubrique assez inhabituelle fera également sont apparition au sein de cette bibliothèque. Il s’agira pour moi de vous présenter les coûts estimés de chacun de mes ouvrages. Et entre les heures passées à écrire, à mettre en page, ou encore les coûts des couvertures, vous serez surpris des chiffres que vous verrez.
Et pour plus de facilité, le site lui-même, en plus de tous mes textes, sera placé sous licence creative commons. Donc n’hésitez plus. Dès demain, mercredi 8 août 2012, l’adresse de toutes mes créations littéraires sera http://bibliotheque.universparallele.fr !!

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Faites la promotion de votre ouvrage

En vous auto-éditant, vous faites le choix de faire vivre votre ouvrage de A à Z. Vous l’avez imaginé, écrit, fait naître sous forme de livre papier… maintenant est venu le temps d’en faire la promotion. Il s’agit d’une étape assez particulière et bien différente de toutes celles que vous avez connues jusqu’à présent. Et pourtant, il s’agit d’une étape incontournable à laquelle vous ne pourrez pas échapper.

Puisque vous avez décidé de faire de l’auto-édition votre nouveau mode d’édition, il est important pour vous de savoir comment obtenir de la publicité à moindre coût. Tout d’abord, assurez-vous de la qualité de votre ouvrage. C’est la toute première chose à faire, afin d’obtenir les meilleurs articles et commentaires possible.

Ensuite, dans un premier temps, puisque la meilleure chose à faire est de commencer à se faire connaitre dans votre région, prenez contact avec les quotidiens locaux et régionaux distribués là où vous habitez. S’agissant de « presse locale », si votre ouvrage est suffisamment travaillé et structuré, il vous sera relativement aisé d’obtenir un article, au moins dans votre édition locale.
Pour ce faire, vous avez deux solutions. Soit vous faites parvenir un email à votre rédaction locale dans lequel vous expliquez votre situation et décrivez votre ouvrage, soit vous faites parvenir un courrier auquel vous joindrez un exemplaire de votre ouvrage. En général, lorsque les journalistes de la rédaction estimeront que vous pouvez prétendre à un article dans leur quotidien, vous serez contacté dans les jours qui suivent.
Vous pouvez également contacter les chaines de télévision locales, pour leur proposer de parler de vous et de votre ouvrage. Les chances de réponse positive sont plus réduites, mais peuvent exister.

Une autre piste à ne surtout pas éluder est celle d’internet. Le web, réseau mondial accessible de tous et de partout, regorge forcément de sites traitant du même genre littéraire que votre ouvrage. Quelques recherches sur votre moteur de recherche favori vous permettra d’en découvrir un maximum. Visitez-les et contactez leurs administrateurs, en leur expliquant votre situation. Certains d’entre eux accepteront peut-être de vous faire un article, ou encore un lien.
N’hésitez pas non plus à en faire de même avec les sites spécialisés dans la littérature en général, qui peuvent également vous faire un peu de publicité.

Ensuite, allez faire un peu de démarchage près de chez vous. Rendez-vous dans toutes les librairies que vous connaissaient, et proposez-leur votre ouvrage. Vos chances de placer quelques exemplaires sont assez réduites, mais en vous présentant sous votre meilleur jour, sur de vous et la qualité et de la valeur de votre ouvrage, vos chances existent malgré tout.
Et même si dans un premier temps votre libraire ne prends que deux ou trois exemplaires, qui lui serviront, en quelque sorte, à sonder sa clientèle, voyez cela comme une chance supplémentaire de vous faire connaitre. Car si les clients sont intéressés, le libraire vous en commandera probablement d’autres, et vous bénéficierez également d’un petit effet « bouche à oreille ».

Vous pouvez également envisager la participation à des salons du livre. Pour débuter, ne misez pas trop haut. Inutile de viser celui de Paris. Les petits salons, organisés chaque année à proximité de chez vous sont un excellent moyen de rencontrer vos lecteurs ainsi que de vous faire connaitre. Il n’y a rien de mieux que de les rencontrer directement et personnellement, d’échanger quelques paroles ou anecdotes avec ceux-ci.
Ils auront d’autant plus tendance à vous suivre dans le temps, en particulier vos actualités futures, que vous leurs paraîtrez ouvert et sympathiques.

Les réseaux sociaux, à la mode aujourd’hui, peuvent eux aussi être un moyen pour vous de vous faire connaitre et de donner envie de vous lire. N’hésitez pas à parler de vous sur/via vos différents profils, ni même à en créer d’autres qui seront spécialement dédiés à vos activités en tant qu’auteur.
Il s’agit là de publicité gratuite, extrêmement facile à réaliser et à adapter à vos activités du moment et surtout à vos actualités.

De même, ne négligez surtout pas la promotion « passive ». Depuis votre salon ou votre bureau, créer un petit site internet ou un blog, entièrement dédié à votre ouvrage. Insérez-y des actualités, des images, quelques informations sur l’histoire ainsi que sur vous, en tant qu’auteur. Si vous possédez déjà votre propre site, créez une nouvelle catégorie ou une nouvelle page, dédiée uniquement  à votre dernier né.

Bien sur, toutes ces astuces ne forment pas une liste exhaustive. Tout moyen de le faire connaître ne pourra qu’être positif. Cependant, ne perdez pas de vu que les chances que vous deveniez un auteur célèbre, vendant des dizaines de milliers d’exemplaires de vos ouvrages, seront, quoi qu’il arrive, très faibles. La seule vraie solution pour y parvenir serait d’être publié par une grande maison d’édition. Ce qui est, en soi, quasiment… impossible pour un auteur sans renommée, et ce peu importe que son histoire soit de grande qualité.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND