Interview sur le blog youscribe

http://blog.youscribe.com

http://blog.youscribe.com

Depuis plus d’un an désormais, mes textes sont diffusés en ligne sur le plate-forme youscribe.com. Qu’il s’agisse de mes écrits les plus courts comme de ceux faisant l’objet d’une diffusion papier, tous y sont au minimum accessibles librement en streaming.

Ainsi, depuis ces quatorze (à peu de choses près) mois passées sur youscribe, ce sont un peu plus de 3000 lectures de mes différents textes et ouvrages qui sont dénombrées sur cette seule plate-forme. A tout s’ajoutant quelques milliers vues / lectures / téléchargements (rayez la mention inutile) provenant notamment des réseaux P2P et des sites et forums de partage sur lesquels sont disponibles mes écrits… Merci à tous !

Aussi, pour en revenir à l’objet premier de cet article, depuis hier, est disponible sur le blog youscribe une petite interview de ma personne ayant pour sujets principaux mon travail en tant qu’auteur ainsi que celui résultant du mode d’édition que j’ai choisi… l’auto-édition.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Des ouvrages en streaming gratuit

7341327485502-570x320Publiés sur Youscribe.com, mes textes étaient jusqu’à présent divisés en deux catégories distinctes. Il y avait ceux dont l’accès (et le téléchargement) étaient libres et gratuits -les nouvelles courtes-, et ceux -bénéficiant d’une publication au format papier-, disponibles au téléchargement à un prix compris entre 1,35€ et 1,95€, dont seul un extrait était présenté.

A partir d’aujourd’hui, les choses changent. A défaut de voir l’été enfin pointer le bout de son nez, voilà que les ouvrages de cette seconde « catégorie » sont eux-même accessibles gratuitement et en intégralité. Si leur téléchargement reste subordonné à leur achat, il devient néanmoins possible d’en profiter librement en streaming, toujours via Youscribe.com.

Avec plus de 2 000 lectures de l’ensemble de mes textes sur cette plate-forme de diffusion en une dizaine de mois seulement, cette nouvelle évolution trouve pleinement sa place parmi mes « engagements » littéraires. Aussi, après avoir décidé de faire preuve de transparence quant au coût de chacun de mes ouvrages publiés via Univers Parallèle, après avoir fait le choix de prix réduits au maximum, de licences libres et à terme du domaine publique… voici que chacun de mes textes se trouve désormais accessible librement -et légalement bien sûr- en streaming.

– mes textes sur Youscribe.com

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Auto-édition : Publier ne suffit pas à être lu

image issue du site : http://librairiemonet.com/

image issue du site : http://librairiemonet.com/

La publication de son ouvrage est un moment particulièrement important pour tout auteur se respectant. Encore plus lorsque ledit auteur travaille en auto-édition. Pourtant, publier son ouvrage n’est pas suffisant pour être lu. Encore faut-il parvenir à créer autour de soi une « base » de lecteurs.

Cette « base » comme je la nomme, ne prendra pas naissance par hasard. Elle ne pourra se constituer que par le travail répété et constant de l’auteur. Il ne suffit pas que l’ouvrage soit en vente dans les principales boutiques en ligne (appel, amazon…). Non. Il est nécessaire de mouiller la chemise.
Twitter, facebook & co sont les meilleurs outils pour fédérer des lecteurs. Qu’il s’agisse d’axer sa communication sur certains aspects de l’ouvrage tel que son genre littéraire (science-fiction, fantastique, policier…) , ou sur d’autres caractéristiques (gratuité, technique d’impression nouvelle et écologique, ou que sais-je encore…), il sera nécessaire d’appuyer en permanence sur tout ce qui pourra différencier votre travail de celui des autres auteurs.

Ainsi, tenir à jour un blog dédié à votre passion pour l’écriture, publier sur facebook (en tant qu’auteur) ainsi que sur twitter, permettre l’accès à vos textes via de sites spécialisés tels que youscribe, seront les étapes incontournables pour attirer vers vous un lectorat  sans cesse plus important.
Bien sûr, tout ce travail prends du temps. Sauf à créer un buzz impressionnant sur le web, il vous faudra plusieurs mois, voir années, avant de constater que vos efforts porteront leurs fruits. Il sera alors important, pour ne pas dire capital, de ne jamais perdre espoir et de garder en tête que vous écrivez d’abord pour vous faire plaisir à vous-même.
C’est ainsi, et à ce prix, que de fil en aiguille vous commencerez par nouer des relations avec d’autres auteurs, ce qui marquera également le développement, plus ou moins marqué de votre « base » de lecteurs.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Scribd.com passe en français

J’expliquais il y a quelques mois (ici) la raison pour laquelle je quittais Scribd.com, pour aller diffuser mes textes en ligne sur Youscribe.com. Bien que m’en sortant sans réel problème avec la langue de Shakespeare, j’ai la forte tendance à préférer celle de Molière… ce qui en soit est assez logique. Sauf qu’aujourd’hui, les choses ont quelque peu évolué.

Elle n’ont pas évoluées dans le sens où l’anglais serait devenu ma langue « favorite ». Non, quand même pas. Elles ont plutôt évoluées dans le sens où Scribd est désormais disponible en français. Un changement qui ne manquera certainement pas d’intéresser grand nombre d’auteurs écrivant en français et qui souhaitent diffuser leurs textes en ligne.
Il est tout de même nécessaire de noter que certaines traductions sont assez approximatives. De même, certains termes plus ou moins techniques peuvent tout simplement ne pas avoir été traduits.
A titre personnel je ne pense pas changer une nouvelle fois et repasser à Scribd comme service de diffusion principal. Tant pour des raisons techniques (intégration de mes textes sur mon site) que de satisfaction. En effet, Youscribe me donnant parfaitement satisfaction , je n’ai pas envie de perdre du temps à effectuer une nouvelle migration, en sens inverse cette fois. Ce qui ne m’empêche pas de continuer à diffuser l’ensemble de mes textes également via Scribd, afin de ne me fermer aucun canal de diffusion.

Aussi, tous mes textes sont disponibles directement depuis mon site personnel grâce à l’intégration via Youscribe, mais aussi, encore et toujours, sur Scribd.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Youscribe : De surprises en surprises…

Quelle ne fut pas ma surprise en ce milieu d’après midi, après être rentré d’une bonne petite journée à la plage. Oui, il fait beau, et le mardi pour moi c’est repos… Ainsi donc, comme à chaque fois que j’en ai l’occasion, je consulte mes différentes adresses mail…

Et là, voilà que j’aperçois un message de youscribe. Ne sachant pas ce qui m’attends, je l’ouvre. Je découvre donc avec étonnement un message signé de la Responsable Communication du site, en rapport avec mon article Youscribe, Scribd… Diffusez vos textes via internet, publié jeudi dernier.
Un message dans lequel cette responsable du site me remercie pour l’article pré-cité… C’est la première fois  que je vois ça. Et plus bas, le message, nouvelle référence à l’article, dans lequel j’indique avoir rencontré un petit soucis technique avec l’intégration du lecteur virtuel sur ce site, me demandant quel était mon soucis.

Alors je ne voudrais pas faire de publicité à outrance à ce service en particulier, mais force est de reconnaître que je n’avais vu, auparavant, un site (qui plus est du’un entreprise) se soucier à un tel point de ses utilisateurs jusqu’à aller les contacter personnellement afin de résoudre un problème… que je n’avais même pas encore fais remonter au site !! Chapeau youscribe !!

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

Youscribe, Scribd… diffusez vos textes via internet

Vous n’êtes sans doute pas sans connaitre Youtube ou Dailymotion, les deux principaux services de diffusion de vidéos en streaming au monde ? Mais en tant qu’auteur littéraire, écrivain donc, qu’en avez-vous à faire ? Pas grand chose en effet. Mais saviez-vous qu’il existe des services du même type pour vous, pour diffuser vos textes, vos ouvrages ? Non, vous n’en aviez aucune idée ? Alors découvrez-les ci-dessous…

Tout d’abord, commençons par Scribd.com. Le service de diffusion que j’utilisais pour mes textes depuis quelques années déjà. Il s’agit là d’une société américaine, laquelle propose un site plutôt bien développé permettant de diffuser au monde entier des oeuvres littéraires (dont vous disposez des droits bien entendu…).
Je fut donc un grand utilisateur de ce service jusqu’à… hier. C’est un service sur lequel l’ensemble de mes textes sont disponibles librement. Ils sont tous accessibles directement depuis mon profil, mais aussi sur mon site personnel (celui que vous lisez actuellement, rubrique « Textes »), grâce au lecteur virtuel permettant d’intégrer ses textes sur son site ou sur son blog.
De nombreuses options de publication sont disponibles, tant pour choisir la licence sous laquelle vous décidez de placer ces textes, que pour autoriser ou non vos lecteurs à les télécharger. C’est un service qui m’a beaucoup facilité la vie et auquel je n’ai rien à reprocher… A ben si puisque je le « quitte »… parce qu’il est uniquement accessible en anglais. a titre personnel, la langue de Shakespeare ne me posais pas de réel problème. Mais pour des textes en français visant des lecteurs français, je me suis dit qu’un site en français serait plus approprié. J’ai donc découvert Youscribe.com.

Il s’agit d’un concurrent de scribd, mais qui lui est entièrement en français. Je ne l’utilise que depuis hier, mais je n’ai pas été particulièrement dépaysé par l’interface graphique, qui a, de mon point de vue, de nombreuses ressemblances avec scribd. A moins que ce ne soit scribd qui ressemble à youscribe ? Je ne connais pas la chronologie de ces deux sites, donc je suis incapable de le dire.
Tout ça pour dire que la maîtrise de youscribe s’est faite en seulement quelques minutes. Bien que je trouve les différentes interfaces légèrement plus « fades » que chez le concurrent américain, certaines choses m’ont, au contraire, semblées plus travaillées. C’est le cas notamment de la gestion des téléchargements et des nombreuses options qui y sont liées, qui sont, à mon goût plus nombreuses sur le site français.
Le gros point noir de youscribe étant selon moi les publicités google adsense qui se baladent sur certaines pages. Chose que je n’ai jamais vu (où alors je n’ai pas suffisamment fait attention) sur scribd. Mais celles-ci restant malgré tout relativement peu nombreuses et ne gênant pas la navigation, elles restent acceptables.

Je dirais donc que les deux sites se valent plus ou moins. Néanmoins, le fait que youscribe soit en français, la langue de mes textes et de mes lecteurs, fait que je vais en faire mon service de diffusion principal, et ce malgré quelques difficultés à intégrer le lecteur virtuel sur ce site. Un problème que je pense régler d’ici peu de temps, et je serais alors en mesure de faire passer scribd au second plan. Sans pour autant totalement l’abandonner.

Mise à jour du 20 juillet 2012 : Mon choixde faire de youscribe la plate-forme principale de diffusion de mes textes se confirme bien après avoir échangé plusieurs messages avec des membres de l’équipe du site au sujet d’un petit soucistechnique dans l’un de mes fichiers, dont ils m’ont eux-même fait part, et qu’ils ont suivi jusqu’à résolution complète du problème. Un très gros point positif donc pour la plate-forme française, qui démontre son attention envers ses utilisateurs !

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND

De scribd.com à youscribe.com

Depuis plusieurs mois maintenant, mes textes sont disponibles en ligne via la plate forme de diffusion américaine Scribd.com. Mes expériences via ce site sont très bonnes et je n’aurais aucune raison d’en changer. Enfin presque…

Ce qui me dérange le plus avec un tel site américain, c’est qu’il n’existe pas en version française… A titre personnel ce n’est pas un gros problème puisque je maîtrise relativement bien la langue de Shakespeare. Du moins sur internet.
Cependant, je conviens qu’il n’en est pas forcément de même pour tous mes lecteurs, et qu’il n’est pas toujours évident de se retrouver face à une langue étrangère. De plus, diffuser mes textes en français sur une plate forme américaine peut sembler quelque peu contradictoire. Ce qui n’est pas faux.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de migrer tous mes textes sur l’équivalent français de Scribd, youscribe.com. Outre d’étranges ressemblances sur le plan graphique, quelques fonctionnalités diffèrent quelques peu entre les deux services. Néanmoins youscribe étant entièrement en français, celle-ci va devenir la plate forme sur laquelle mes textes passés et futurs seront distribués en priorité. Je n’abandonne pas son concurrent d’outre Atlantique, mais je le fais passer second plan.

Néanmoins, quelques soucis d’intégration de la liseuse virtuelle de mon nouveau support de diffusion sur ce site me donne envie de centraliser tous mes textes sur un site qu’il me resterait à mettre en place, lequel servirait de référence pour lire et télécharger mes textes.
Tant que j’y suis, j’envisage même la rédaction d’un nouvel article sur l’auto-édition et la diffusion de ses textes par un auteur via ces plate formes spécialisées que sont scribd et youscribe.

Article diffusé sous licence Creative Commons BY-NC-ND